vendredi 4 janvier 2008

Cap de Bonne Esperance

Depuis toujours je revais d aller au Cap de Bonne Esperance, le point le plus au sud ouest de l Afrique. Presque le plus au sud aussi...

Le 1er janvier nous nous sommes donc leves de bonne heure, un minibus vient nous chercher a 8h00.

1ere destination : l ile aux phoques. Ce sont des males qui attendent tranquillement au soleil d avoir l age de se reproduire (environ 8 ans) Nous y arrivons en bateau et ne semblons pas les deranger, ils doivent etre habitues a la ronde des touristes qui defilent chaque jours, environ tous les 1/4 d heures !!! Le paysage autour est splendide, nous sommes a environ 30mn de Cape Town, au milieu des montagnes ou sont niches des villages de pecheurs. Certains n etant accessibles qu a pied. Chose assez surprenante, les Sud Africains ne mangent presque pas de poisson, meme si ils sont entoures de magnifiques plages, qui doivent regorges de poissons... tant mieux pour eux (les poissons) !

L Ile aux phoques se trouvent dans la "republique de Hout Bay". Pendant l apartheid, il etait difficile pour les Sud africains de se deplacer dans le monde car ils n etaient pas bienvenus. Ils ont donc crees une republique pour rire. Et ils ont fait des passeports avec lesquels ils ont reussis a voyager a l etranger ! Depuis ils ont gardes le panneau a l entree " Republic of Hout Bay" et il est encore possible de se procurer des passeports.

Nous continuons notre route jusqu a une reserve naturelle ou nous allons voir des petits pingouins. Ils doivent etre a peine plus gros que des canards ! Le temps n etant aps tres chaud ils restent tranquillement a lezarder sur le sable, pas besoin de se rafraichir dnas l eau.C est la saison de la ponte des poeufs, ils sont donc nombreux dans leurs terriers, juste sur le bord du chemon et nous avons donc la chance de les observer de pres.

En route nous criosons des babouins, dont nous devons nous mefier ,ils attaquent facilement les touristes pour leur voler la nourriture. Le parc emploi dons des chasseurs de babouis, armes d un lance pierrem ils protegent les touristes des eventuelles attaques. Un des babouis est perche sur le toit d une voiture, en train de ronger l antenne radio...

Nous nous rendons ensuite au bord de la plage ou nous dejeunons, encore une fois le paysage est magnifique et nous nous preparons crescendo a arriver au bout du monde : The Cape of Good Hope. C est la que les premiers bateaux sont arrives. Le 1er bateau y a fait naufrage, et le cap avait donc mauvaise reputation a cause des ses eaux qui se brisent sur les rochers et emmenent les bateaux avec. Mais un portugais a trouve que c etait une chance de pouvoir s y arreter en route vers les indes, donc cela lui donnait l esperance d arriver aus Indes avec plus de survivants, car le scorbut decimait la moitie des voyageurs.

Nous y voila enfin, apres 20mn de marche nous sommes au sommet d uncap rocheux, en plein vent, le regard vers le pole sur,m a environ 7 400 km de la !

ENcore une fois je ne peux pas vous mettre de photos, mais cela valait la peine de se lever tot. Les eaux sont turquoises, les cormorants en donnent a coeur joie dans le vent et la plage de sable fin ne demande qu une chose : que nous venions nous y baigner. Mais le temps presse et nous ne pouvons pas descendre jusqu a la plage...

Retour a Cape Town en fin de journee.

1 commentaire:

Solenn a dit…

Cool, vous avez été à Camps Bay pour le nouvel an ? et il y avait personne ?? Je crois bien pourtant que c'est là qu'il faut être...